VIVRE EN PLEINE CONSCIENCE

L'ESPRIT DU DÉBUTANT :


« L’esprit du débutant contient beaucoup de possibilités mais celui de l'expert en contient peu. » (Shunryu Suzuki Maître Zen)


Alors pour vivre en Pleine Conscience, je pense qu'il n'y a rien de tel que d'expérimenter mais aussi de mettre en oeuvre cette citation.

Le débutant est celui qui entame une phase d'apprentissage.

Comme il débute, il est curieux, ouvert à tout ce qui peut se présenter, avide de nouvelles connaissances et d'apprentissages.

Il va regarder les choses sous de multiples facettes pour essayer de les comprendre.


L'expert est celui qui sait et qui détient un savoir. Il évalue ce qu’il rencontre en fonction de son savoir et détermine si c’est bien, si c’est conforme ou même simplement si c’est digne d’intérêt.


Ce type de comportement est bien souvent très utile. Mais dans certaines situations ce comportement peut limiter notre ouverture d’esprit.



EXPERT / DEBUTANT :



Vivre les événements avec « l'esprit du débutant » . Cela consiste à leur porter un regard neuf et curieux, avec une certaine fraîcheur. Comme si c'était toujours la première fois. Quelque chose de nouveaux à découvrir. Ou simplement regarder et vivre la situation avec l'envie de profiter de ce qui est présent, de s'enrichir de ce qu’elle peut nous apporter.


Enfermé dans l'attitude de « l'expert », nous pouvons nous replier sur nos croyances, nos habitudes, refuser la différence. Souvent nous évaluons, jugeons et décidons de ce qui est bien ou non.


Nous pouvons ainsi devenir prisonniers de nos jugements. 


Nous pouvons aussi ne plus saisir ce qui est présent à nous car cela est devenu tellement familier que nous ne le voyons plus ou nous ne l'apprécions plus. Et nous perdons là, tout ou partie, de ce que la vie peut avoir de savoureux.



LE PILOTE AUTOMATIQUE :


Pour accompagner le démarrage des parcours de Pleine Conscience, j'utilise cette citation de Shunryu Suzuki Maître Zen afin d'inviter les participants à ouvrir leur regard et à débrancher ce que nous appelons le « pilote automatique »


Le pilote automatique c’est cette manière d’être qui fait que nous faisons les choses de manière machinale, habituelle sans vraiment les vivre pleinement, sans véritable conscience. Un peu comme le pilote d’avion qui laisse les commandes et les mets en pilote automatique. Il laisse le contrôle de la conduite de l’avion. Aux Etats-Unis certaines voitures haut de gamme sont automatiques. Des conducteurs, si on peut encore les appeler comme ça, ont été interpellé parce qu’ils s’étaient endormis dans leur voiture qui roulait en pilote automatique sur une voie rapide. 


Cette citation nous invite à vivre le moment présent avec un esprit ouvert, alerte et curieux c'est à dire vivre en pleine conscience.



APPRENDRE A VIVRE EN PLEINE CONSCIENCE :


Un jour dans une conférence, alors que j’expliquais en quoi consiste « l’esprit du débutant », une femme leva la main pour me poser une question.


Voici sa demande : « lorsque j’ouvre les volets de ma chambre et que je reste un moment à regarder le paysage, à remarquer les changements de la nature, la beauté de ce que je vois, suis-je dans l’esprit du débutant ? »


Et bien oui c’est ça ! Continuer à découvrir les choses, les personnes avec curiosité en leur portant cette intention particulière. Le paysage peut changer en fonction de la saison, de la météo. Il sera toujours différent. Et mêmes si ces changements sont imperceptibles je peux malgré tout continuer à en apprécier les qualités.


Nous sommes souvent pris par nos habitudes, nous connaissons ces choses, et nous restons centrés sur nous-même. Nous empruntons le même chemin tous les jours pour aller travailler, tel un robot, sans remarquer la beauté du paysage que nous traversons et nous oublions de vivre ses moments en Pleine Conscience.


Et ceci n’est pas valable que pour les éléments du paysage. Cela peut aussi valoir pour nos relations humaines, c'est à dire nos proches, nos amis, nos collègues de travail.



SAVOIR ECOUTER POUR DECOUVRIR :



Vous est-il déjà arrivé en discutant avec une de vos relations de découvrir des choses surprenantes à son sujet ? Des choses que vous ne soupçonniez pas et que vous avez découvert dans un moment d’ouverture particulier.


Je me rappelle d’une animation avec un comité de direction d’une entreprise de 400 salariés. Les 10 membres de la direction de l’entreprise travaillaient ensemble depuis plusieurs années. Ils pensaient bien se connaître. Le thème de la journée portait sur l’écoute dans les entretiens annuels. Une insatisfaction était montée chez les salariés qui ne se sentaient pas suffisamment écoutés et compris durant ces entretiens.


Je formais tous les managers du site à l’écoute. Les résultats de ces ateliers et plus particulièrement celui du comité de direction étaient remarquables. Tout d'abord les managers se sont rendus compte qu'ils ne savaient pas grand choses les uns des autres. Ils ne connaissaient rien de leurs aspirations, de leurs valeurs, de leurs histoires personnelles. Et ils étaient très surpris et heureux de ce qu’ils découvraient, des originalités, des talents, des histoires de chacun. Leurs relations étaient restées malheureusement très superficielles. Nous étions allés plus loin dans l’ouverture, la découverte, sans jugement et dans la bienveillance, pour mieux se connaître et se comprendre.


Bien souvent nous restons avec la conviction que nous savons qui est cette personne, nous restons avec l'idée première que plus rien n'est à découvrir. Si nous restons ouverts et curieux, nous découvrirons peut-être des talents ou des aspirations insoupçonnés.


Et c’est là qu’est la richesse des relations humaines, dans cette découverte.



QUELLE EST LA VÉRITÉ ?


Beaucoup de conflits ou plus simplement de difficultés relationnelles que je rencontre dans mes interventions viennent de la certitude pour les protagonistes d'avoir raison, d'être détenteur de la seule vérité, "je sais mieux que lui". En s'accrochant à cette certitude de savoir. Et la relation se ferme.


Dés lors que chacun est sûr de détenir la vérité, cela ne peut qu’aboutir à un conflit. L'enjeux pour nous dans un cadre professionnel est de combiner savoirs et ouverture. Quelque-soit notre métier, nous avons des compétences, des expertises. Nous savons un certain nombre de choses. En même temps, nous avons besoin de cet « esprit du débutant » pour nous confronter à des opinions différentes, remettre en question nos certitudes pour innover, apprendre et trouver de nouvelles stratégies d'action.


Nous pouvons constater que c’est aussi vrai dans la vie en général, que ce soit dans nos relations familiales, ou mêmes amicales.



CONCLUSION POUR VIVRE EN PLEINE CONSCIENCE ......



Intégrer " l'esprit du débutant " ne veut pas dire que nous devons oublier tous nos savoirs, toutes nos certitudes. Nous devons simplement intégrer que notre réalité n’est pas la Réalité. Qu’il y a beaucoup de choses que nous ne voyons pas et d’autres que nous ne voyons que sous un certain aspect.


Pour vivre en Pleine Conscience, je vous invite vraiment à expérimenter ce regard neuf et ouvert, cet esprit du débutant, dans votre vie, avec votre famille, vos amis, vos relations, votre environnement, vos affaires.


Et vous pouvez démarrer tout de suite. Vous pouvez regarder dans votre vie, là maintenant, vers qui ou vers quoi vous pourriez tourner votre esprit du débutant.


Quelqu’un ou quelque chose que vous côtoyez sans y prêter forcément plus d’attention que ça. 


Le paysage dans lequel vous vivez, votre conjoint, vos enfants, un collègue de travail, un tableau accroché dans votre salon ?


Essayez et regardez ce qui se passe…


Patrick BORNE