La Communication non violente

Ce modèle de communication a été développé par Marsall Rosenberg. Son ouvrage de réfèrence s'intitule "les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs".

Ce titre traduit bien la philosophie de la CNV. Notre manière de nous exprimer peut ouvrir des fenêtres de dialogue nous permettant de nous relier aux autres. Notre communication peut également avoir pour conséquence de bâtir un mur d'incompréhension entre nous et l'autre.

Lorque nous sommes insatisfaits par une situation ou une relation, cette insatisfaction va bien souvent se traduire par des jugements critiques que nous allons exprimer à l'autre. Ces jugements ont de fortes chances de produire un effet négatif chez notre interlocuteur.

La CNV nous encourage à mettre au clair ces jugements pour voir la situation de manière plus factuelle, à écouter nos ressentis et les besoins qui ne sont pas satisfaits dans cette situation.

A partir de là, nous pourrons formuler à l'autre une demande en lien avec les faits, ce que nous ressentons et nos besoins. Nous pouvons ainsi exprimer de manière positive ce qui se passe pour nous sans accuser l'autre d'être responsable de la situation.

Nous pouvons prendre en compte sa perception de la situation, ses ressentis, ses besoins, sa demande et peut être l'aider à exprimer ces éléments  dans une écoute empathique.

Nous pourrons alors rentrer dans une relation gagnant/gagnant en essayant de nous aider à satisfaire nos attentes mutuelles